RCNC1 – Saint-Martin-d’Hères/Bandafassi

Collège Fernand Leger de Saint-Martin-d'Hères et collège de Bandafassi

Le collège Fernand Léger de Saint-Martin d’hères forme un binôme avec le collège de Bandafassi dans la région de Kédougou. Cette année, le binôme a choisi de s’intéresser à la sous thématique suivante : Comment la culture permet de sauvegarder un patrimoine naturel ?
A partir de cette sous-thématique, et en fonction de leurs réalités environnante et culturelles, d’autres questionnements ont émergé, tels que : Comment s’articulent pratiques traditionnelles/culturelles et protection de l’environnement ?

Bandafassi

Le village communautaire de Bandafassi, porte d’entrée du pays Bassari, est situé au cœur du Sénégal oriental, à 15 km de Kédougou. A Bandafassi, au sein du collège/lycée, ce sont 25 élèves d’une même classe de 4ème et 4 personnes encadrantes (2 professeurs d’histoire et géographie, 1 surveillant et le proviseur du collège/lycée) qui ont participé au programme Regards Croisés.

Sujet d’enquête :

Les élèves de Bandafassi se sont intéressés aux pratiques traditionnelles comme outil de protection de l’environnement. Dans cette zone, la nature est le fondement même des pratiques traditionnelles, et inversement, les pratiques traditionnelles peuvent permettre une protection de l’environnement car elles reposent, pour la plupart, sur le respect de la biodiversité. Ainsi, les élèves se sont rendus à l’évidence que la préservation de l’environnement est nécessaire pour la continuité de ces pratiques.

Sorties pédagogiques / interventions extérieures :

De par la volonté de sensibiliser leurs camarades et proches sur le caractère limité des ressources naturelles et sur l’impact à la fois positif et négatif de certaines pratiques traditionnelles sur l’environnement (tel que la chasse, la récolte du vin de palme, etc.), les élèves ont choisi de créer un journal qui retrace leurs réflexions et leurs échanges avec des personnes ressources de la commune. C’est lors des sorties pédagogiques que les élèves sont parties à la rencontre de ces personnes ressources préalablement identifiées. On peut citer notamment, un vannier, un cordier, un ancien chasseur, le Président du comité de préservation de l’environnement du village de Nathia et le maire de la commune de Bandafassi.
« Quels sont les problèmes et avantages liés à la pratique de ce métier ? Comment peut-on continuer à pratiquer ce métier en protégeant la nature ? Que pouvez-vous conseiller à quelqu’un qui continue de pratiquer ce métier ? Quel est l’avenir de ce métier face à la situation de l’environnement actuel ? ». Voici quelques questions qui ont été posées par les élèves à leurs interlocuteurs, qui ont permis d’alimenter la création de leur journal « Le Baobab » et de répondre ainsi à leur problématique.

Production des élèves :

Journal “Le Baobab” (version affiché lors de la restitution)
Extrait d’une des danses (Bédik)

Les restitutions :

Les élèves de Bandafassi ont pu partager leurs réflexions et leurs travaux lors de 2 journées de restitution : le 2 juin au sein de leur établissement et le 10 juin à l’échelle départementale. Pour plus de détails sur les restitutions cliquez ici.

Saint-Martin-d'Hères

Le collège Fernand Leger de Saint-Martin d’hères est situé au sud-est de l’agglomération grenobloise. Ce sont des élèves de 5e qui participent au programme ainsi que des élèves du dispositif Ulis. des animations autour de la découverte du Sénégal et la thématique nature culture ont été amorcé. 

Sujet d’enquête :

Le collège Fernand Léger de Saint-Martin d’Hères a souhaité se concentrer sur la pratique touristique entre dégradation et préservation de la nature. Ils ont ainsi découvert que la nature est de plus en plus menacée par les pratiques humaines et que le tourisme peut parfois participer à cette dégradation.

Sorties pédagogiques / interventions extérieures :

Les élèves ont ainsi pu étudier différents sites touristiques en France et ainsi découvrir leur territoire. Ils ont abordé différentes notions telles que la dégradation, la biodiversité, l’érosion ou encore la sur-fréquentation. Les élèves ont effectué une sortie aux fontaines pétrifiantes et à la grotte de Choranche où ils ont pu observer des stalactites. Les élèves ULIS ont assisté à l’exposition de Guissepe Penone au sein du Musée de Grenoble, ils sont ensuite partis dans la forêt jouxtant le collège pour s’entraîner et essayer de reproduire les œuvres de Penone. Ils ont par ailleurs été formés aux techniques d’entretien avec l’intervention de Marie-Noëlle Battaglia du collectif Azimut.

Production des élèves :

Les élèves du collège Fernand Léger ont créé un journal qui retrace les différentes sorties qui ont eu lieu en lien avec la thématique Nature Culture du programme Regards Croisés. Ce journal a été riche et complété par des photos prises par les équipes pédagogiques accompagnantes. Des affiches concernant la localisation du collège de Fernand Léger et du collège de Bandafassi, les lettres échangées, les sorties effectuées ont pu compléter ce journal et être ainsi présenté aux autres collèges de l’Isère lors de la restitution départementale du 19 juin 2023.

Des animations partagées entre les deux collèges

Déconstruisons ensemble nos préjugés !

Les premières séances d’animation sont menées en miroir sur les deux territoires isérois et kédovins. Elles consistent à déconstruire les préjugés d’une part et d’autres et encouragent les élèves à prendre conscience de la réalité de leur territoire et de celui de leurs correspondants.
Par le biais d’activité d’ECSI, de quiz de découverte du pays, de banque de questions, de jeu de représentations, et de cartes mentales, les élèves des deux territoires ont été amenés à réfléchir aux idées et aux représentations qu’ils avaient de leurs correspondants et de leur territoire (Qu’est-ce que l’Afrique et le Sénégal évoquent pour les Isérois ? Qu’est-ce que l’Europe et la France évoquent pour les Kédovins ?).
Suite à cela, les élèves des deux territoires ont été amenés à s’interroger et à découvrir les éléments culturels et naturels qui composent leur environnement et celui de l’autre territoire. Cette introduction au programme permet aux élèves de garder en mémoire la réalité de l’autre territoire dans les réflexions qu’ils seront amenés à conduire sur le leur.

Les échanges entre les deux territoires (Visio, capsules vidéo, lettres)

Le programme permet de faciliter les échanges entre les deux territoires via les correspondances écrites, les visioconférences sur Skype (entre élèves) et sur WhatsApp (entre professeurs). Ces échanges tournent autour des questions liées à la thématique développée par les collèges binômes.

Retour en haut